À la découverte du baobab de Madagascar

La nature continue à faire l’objet de l’intérêt porté par ceux qui savent apprécier ses richesses. Jusqu’à ce jour, ces dernières continuent à justifier la visite de nombreux touristes un peu partout dans le monde. L’arbre aux fruits à nombreuses graines ou « Baobab », pour lequel Madagascar est bien connu, ne risque pas de décevoir ces amoureux de la biodiversité naturelle. 

Historique 

Symbole représentant la spécificité de la flore malgache, le baobab, baptisé « racine du ciel », compte sept espèces dont les plus anciens témoignent de leurs particularités depuis environ 800 ans. Outre son caractère majestueux, la mère des forêts (« Malagasy reniala ») est aussi sacrée, ainsi, des cérémonies pour faire des demandes (grâces, …), y sont menées. Notez que le paysage exceptionnel, offert par ces arbres, peut être admiré dans les localisations suivantes : Morondava, Tuléar, Majunga, les parcs Ankarafantsika, Vohibisa et Kirindy Mitea.

Caractéristiques des baobabs 

Si huit espèces existent dans le monde entier, six parmi elles ne peuvent être retrouvées nulle par ailleurs qu’à Madagascar. Les plus connues sont le Grandidier, et l’Adansonia grandidieri. 

Un baobab présente un tronc pouvant mesurer jusqu’à 9 mètres et une hauteur allant jusqu’à 30 mètres. Un autre point qui caractérise le « Malagasy reniala » est sa capacité à supporter un climat chaud et sec, cela est expliqué par sa grande réserve en eau (jusqu’à 100.000 litres).

Les différents types de baobab qu’on peut trouver à Madagascar 

Rappelons que Madagascar compte sept espèces de baobab dont six lui sont endémiques. Tout d’abord, il y a l’Adansonia grandidieri, aussi connu sous le nom « Baobab Brevitubae ». Ensuite, l’Adansonia suarezensis ou encore le Baobab Brevitubae. Nous pouvons également citer l’Adansonia madagascariensis (Baobab Longitubae) qui est similaire à l’Adansonia za (Baobab Longitubae). Enfin, l’Adansonia rubrostipa aussi nommé Adansonia fony, l’Adansonia perrieri dont la disparition est le plus menacée, et l’Adansonia digitata, le seul étant d’espèce africaine. 

L’allée des baobabs de Morondava 

Un lieu unique à ne surtout pas manquer pour pouvoir profiter pleinement de la vue unique dont une douzaine de baobabs font cadeau. Il est situé à 19 km de Morondava et s’étend sur une distance de 20 km menant vers le fleuve Tsiribihina. S’y rendre pour admirer un couché de soleil décoré par ces « racines du ciel » vous permettra de passer un moment inoubliable. Comment s’y rendre ? Plusieurs possibilités s’offrent à vous : voie aérienne, voie routière depuis Antananarivo, en passant par le fleuve Tsiribihina ou celui de Manambolo, … 

Les vertus du baobab 

Les composants du baobab possèdent des richesses non négligeables. Ses fruits sont riches en calcium, sa pulpe regorge de nutriments (vitamines B1, B2, calcium, …), permet de combattre certaines maladies (fièvre, diarrhée, …), et présente des vertus antirides. Ses graines, quant à elles, peuvent produire de l’huile ayant des bienfaits nourrissants, régénérants, adoucissants et apaisants, elles sont également antiallergiques et anti-inflammatoires. Enfin, si son écorce permet de produire des cordes utilisées dans l’artisanat, son tronc s’avère utile pour la toiture de maison ainsi que pour s’approvisionner en eau, en période de sècheresse. 

Que vous soyez amoureux de la nature ou voudriez juste pouvoir profiter des vertus qu’elle offre, les baobabs de Madagascar peuvent répondre à vos attentes. Ces arbres sont bons pour les yeux, l’esprit, le corps et bien encore plus. Qu’attendez-vous pour enfin commencer à bénéficier de tout cela ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *